Cooking in June » Vegan Food

Vegan Travel: Sofia, Bulgarie

Vegan Travel: Sofia, Bulgarie

Se balader en Bulgarie en étant végane et pas très bien organisée  ? Si, si, c’est possible ! Allez ! Viens, je te raconte ! 

Certes, quand on part en vacances à Londres ou à Berlin, c’est super facile de rester végane et de manger comme des rois. Mais qu’est-ce qu’il se passe quand on est une tête en l’air mal organisée et qu’on décide de partir dans des pays pas du tout vegan friendly juste parce qu’on a trouvé des billets d’avion super pas chers, qu’on a envie de faire semblant d’être dans un film d’Emir Kusturica et parce qu’on a vu une jolie photo sur Google Images ? 

En vrai, je ne suis pas si mal organisée que ça. Mais là, en plus d’avoir pris mes billets au dernier moment, j’ai décidé de partir à l’aventure sans me renseigner préalablement et de juste me laisser porter par le flot.

trait2

Les quelques trucs qui ont sauvé ma peau:

  • D’abord, trouver un hébergement où c’est possible de faire un peu de cuisine, rien de bien élaboré, juste de quoi se préparer un bol de pâtes et un bon petit déj’. Il y a plein d’options selon les budgets et les envies: Airbnb, Couchsurfing, certaines auberges de jeunesse et le mieux: chez des copains. C’est important parce qu’on peut commencer la journée avec quelque chose de bon et nourrissant dans le ventre et se préparer quelques repas pas chers. Ce qui donne une excuse pour aller au supermarché (Moment coming out, j’ai une passion secrète pour les supermarchés à l’étranger, c’est comme une caverne d’ali baba pour moi.)
  • Parler avec les locaux ! Même si ils ne sont pas végé et pensent que les véganes sont des aliens venus du fin fond de la galaxie pour détruire l’humanité, les gens adorent partager leurs bons plans et faire découvrir leur ville. C’est comme ça que j’ai découvert, entre autre, une sorte de taverne peu engageante ouverte 24h/24 qui servait des bols de soupe de lentilles fantastiques. C’est comme ça aussi que j’ai trouvé ma nouvelle passion dans la vie: la lyuténitsa (on en reparle très vite, promis). Et puis par la même occasion, on se fait des nouveaux copains. Tout bénef’ !
  • Repérer les options véganes pas chers et rapides qu’on peut trouver un peu partout dans le pays. Pour la Bulgarie, ça veut dire les sandwichs subway, les merveilleuses pitas aux falafels sauce à l’ail ( haleine glamour assurée) au prix faramineux d’1€ qu’on trouve dans les kebabs et les classiques combinaisons d’accompagnements, des fois fantastiques, des fois ennuyeuses comme la pluie. Mais disponible dans n’importe quelle gargotte.
  • Happy Cow ! C’est un site anglophone qui répertorie les restaurants végétariens classés par pays et villes. Certes ce n’est pas toujours à jour et l’application pour smart phone est payante, mais c’est tellement pratique quand on voyage régulièrement !

trait2

Sofia n’est pas une ville très touristique mais j’ai adoré y traîner mes doc martens. Un mélange d’extravaganza religieuse (églises, synagogues et mosquées sont toutes énormes et spéctaculaires) et de relents d’architecture soviétique. Un côté un peu tradi et un peu punk à la fois.

Malgré tout ça il y a quand même quelques restaurants 100% végane et sinon, au moins végé friendly.

Je laisse les détails de mon voyage de côté pour vous raconter le plus intéressant: Mes 3 endroits favoris pour manger végane à Sofia !

 

Vegan Travel: Sofia, Bulgarie

Mon restaurant préféré à Sofia. On y trouve une cuisine inspirée des saveurs des Balkans et de la Méditerranée, très saine et naturelle. J’ai testé une pizza méditerranéenne avec une pâte à l’épeautre, des épinards, des champignons, des tomates cerises « fromage » à base de cajou et d’ail. J’ai adoré, mais il ne faut pas s’attendre à une pizza à l’italienne. La pâte est faite à base de farine complète et ça donne un petit côté healthy/hippie. J’ai goûté également au samafaina catalana de l’ami qui m’accompagnait (une sorte de ratatouille avec du fromage de cajou), j’ai trouvé ce plat bon, mais pas transcendant. 

J’ai adoré ma pizza mais mon ami bulgare et omnivore avait l’air beaucoup moins convaincu.Ce n’est peut-être pas le meilleur endroit où amener des carnivores sceptiques qui ne connaissent pas grand choses à la cuisine saine/végane.

Budget: avec un verre de vin j’en ai eu pour environ 10€.

+++ Vegan Travel: Sofia, Bulgarie

 

 

Vegan Travel: Sofia, Bulgarie

La franchise internationale de restaurants véganes a ouvert une petite échoppe dans le centre de Sofia. J’y suis passée deux fois pour un déjeuner sur le pouce. J’ai testé la pizza qui ne m’a pas vraiment convaincue, elle était plutôt sèche et recouverte d’un fromage végane industriel que je n’aimais pas du tout (en même temps, je suis assez difficile en matière de fromage végane).

Par contre la quiche aux épinards et aux tomates séchées est un délice. Elle était à base de tofu et de cumin. (les bulgares et moi on a la même obsession pour le cumin).

Il y a aussi des sandwichs qui ont l’air pas mal du tout.

Leurs jus sont délicieux et leurs desserts crus aussi !(j’ai adoré leurs energy balls)

Budget: environ 5€ par personne.

+++ Vegan Travel: Sofia, Bulgarie

sofia sofia

 

Vegan Travel: Sofia, Bulgarie

Dream House est un petit resto végétarien en plein coeur de Sofia qui propose des plats véganes simples et sans chichi. Bien préciser aux serveurs que vous êtes véganes pour qu’ils vous montrent les options du jour. J’ai un très bon souvenir d’un sarrasin aux olives et aux petits légumes. Ils ont aussi un buffet à volonté à 5€ le dimanche pour le brunch ! 

Budget: 4-5 € par personne

+++

 Vegan Travel: Sofia, Bulgarie

Je publierai la suite de mes aventures véganes en Bulgarie  très très vite.

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

  • loulou - amuses toi bien en bulgarie et régale toi bien, je suis sûre que tu vas nous trouver des merveilles végans 😉04/10/2016 – 23:49RépondreCancel

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

*

*